« Ce qui séduit souvent dans l’art et en particulier dans l’art musical, c’est le sentiment d’ouverture vers un imaginaire infini. Et cette impression correspond bien à la musique du Mariette Helou Quartet. Entre composition et improvisation, tradition et modernité. En effet, tout en étant empreinte de jazz classique, la chanteuse sait prendre son envol dans des improvisations audacieuses caractéristiques d’un nouveau free jazz. Et la voix-même de Mariette échappe aux codes du jazz vocal classique. Pourtant cette voix ainsi que la flûte traversière, quand elles s’habillent d’orientalisme dans la mélodie ou dans le langage, savent aussi nous entraîner facilement sur les pistes d’un désert rêvé. » Geneviève C. - Miss Media Blog


Mariette Hélou

Voix & flûte traversière • Compositions


Née d'une mère française et d'un père libanais, Mariette Hélou construit son identité artistique grâce à cette ouverture culturelle. Elle commence la musique à l'âge de six ans, étudie la flûte traversière et un peu de chant classique en choeur. En 2003 elle entre au Conservatoire de Metz pour suivre les cours de Thierry Péala et Viviane Moscatelli, et obtient une médaille d'or en Jazz Vocal. Elle participe également à plusieurs master-class avec Romy Camerun, Christiane Legrand, François Valade et Thierry Péala. Après plusieurs collaborations en tant qu'interprète - du duo au big band, en passant par la polyphonie avec le trio vocal Maluma - elle forme en 2007 son propre quartet, nourri de ses textes et compositions, et dont le premier album, Danse Nomade, paraît en 2013.

 

Scènes et festivals:

  • en France: D'jazz au bistro (Saint-Claude), Marly Jazz Festival (Metz), Jazzpote (Thionville), Jazz et Mirabelles (Vaux),Centre Culturel Pablo Picasso (Homécourt), Cité Internationale Universitaire (Paris), Institut du Monde Arabe (Paris), L'Adagio (Thionville), Espace Culturel de Rombas (1ère partie Susheela Raman), Maison de la Culture (Metz), Zikametz (Metz)
  • au Luxembourg: Abbaye de Neumünster, Liquid, Festival Blues'n Jazz Rallye

Murat Öztürk

Piano


Né en 1973 en Lorraine d’un père turc et d’une mère italienne, Murat Öztürk est un artiste immergé dans cette immense culture européenne qui brasse depuis des siècles l’Orient et l’Occident. De cet éclectisme culturel, il a su tirer la substantifique moelle, piochant ça et là les influences riches. Il débute sa formation musicale en parfait autodidacte et sa rencontre avec le jazz (les disques de Bill Evans ou d’Oscar Peterson) est une vraie révélation. A 19 ans, Murat décide d’approfondir ses connaissances et suit des cours de piano à la Bill Evans Piano Academy de Paris. Les rencontres avec d’autres musiciens (Bernard Maury, Clare Fischer, Michel Petrucciani) se multiplient et l’idée de créer son trio naît.


En 2002, il sort son premier album "Soyle" où l’on découvre ses propres compositions. 2005, nouvelle production "Candies" sur son propre Label Hemiola Music et là encore la qualité des thèmes proposés est remarquable, mais le domaine de l’autoproduction en matière discographique laisse peu de place à la notoriété et ses deux albums, même avec d’excellentes critiques, passent assez inaperçues dans le monde du Jazz.


2006 marquera la rencontre avec le Label LABORIE Jazz, nouvelle stimulation, nouvel élan, il est désormais temps de laisser la place à cet artiste d’exception, humble, généreux, apaisant... 2009 sera l’année d’une première collaboration avec l’album "Crossing my Bridge" dont la sortie en octobre va assurément faire connaître au grand public un humain sans frontière.


Une réelle sensibilité harmonique, un ensemble très équilibré où les ruptures de rythmes ne sont jamais déconcertantes, des successions de mélodies envoûtantes et de plages plus romantiques, la musique de Murat Öztürk a acquis une dimension plus profonde, plus centrée sur l’essentiel, sans perdre ce qui fait la spécificité du pianiste : une tendance à l’économie, un goût du son ferme et des harmonies denses, une approche du piano à la fois primale et sophistiquée.

 

www.murat-ozturk.com

Laurent Payfert

Contrebasse


J'ai étudié la trompette à partir de 9 ans dans une harmonie et dès 11 ans au conservatoire de Metz. Je débute la basse électrique à 14 ans et la contrebasse une dizaine d'année plus tard en autodidacte. Je découvre le jazz (live) au NJP (Nancy), au caveau des Trinitaires à Metz et commence son étude avec Loris Binot et Joseph Ramacci à Jarny.De mes rencontres avec Ricardo Del Fra (master class), Yves Torschinsky (cours), Hein Van De Geyn (stage) et Georges Paczynski, j'ai construit mon jeu "jazz". La découverte des extraordinaires contrebassistes Barre Philips, Mark Dresser, Peter Kowald ou Mark Hélias m'a ouvert de nouvelles perspectives de jeu.
 

 

A joué / joue avec les musiciens:
Michel Altmayer, Noël Akchoté, Alexandre Ambroziak, Roby Arend, Christophe Astolfi, Maxime Bender, Loris Binot, Raoul Binot, Jérôme Bourdellon, Eugène Bozzetti, Arnaud Campredon, Philippe Champion, Michel Ciccone, Pierre Cocq-Amann, Sylvain Courtney, Renaud Crols, Christian Didelot, Boris Dinev, Dimitri Dupont, André Dziezuk, Jean-Marc Folz, Paul Fox, Rémi Fox, Nicolas Fox, Romain Frati, Dominique Gatto, Laurent Gianez, Roby Glod, Rocky Gresset,  Ernie Hammes, Patrick Hartert, Mariette Hélou, Franck Hemmerlé, Jeff Herr, Christophe Imbs, Peter Kowald, Nicolas Lelièvre, Steve Lacy, Ninh Lê Quan, René Leborgne, Sacha Ley, Marcel Lin, Jean-Pierre Mahou, Marc Mangen, Mathieu Marie, Louis-Michel Marion, Benoit Martiny, Marc Mergen, Mathias Neiss, Patrick Odasso, Murat Öztürk, Luciano Pagliarini, Claude Pauly, Julien Petit, Peter Perfido, Damien Prud'homme, Sven Porkaska, Eric Ragazzini, Joseph Ramacci, Francesco Rees, Noé Reinhardt, Michel Reis, Jean-Marc Robin, Sergio Rodrigues, Mathieu Roffé, Edouard Romano, Christophe Sabbioni, Claude Schaus, Jef Sicard, Benoit Signorini, Benoit Stasiaczyk, Oliver Strauch, James Szura, Christian Taïoni, Assif Tsahar, Daniel Visani, Gilles Wagner, Paul Wiltgen, Matcho Winterstein.
 

à : Musique Action (Vandoeuvre), NPAI (Parthenay), Nancy Jazz Pulsations, Gaume festival (Rossignol, Belgique), Jazz action (Charleville-Mézières)... et  les Trinitaires (Metz), le Cats (Orléans), Panonica (Nantes), Vauban (Brest), Aprem Jazz (Quimper), Leman Jazz (Divonne les bains), Centre des arts pluriels (Ettelbruck, Luxembourg), V.O.(Lausane), Jazz à Spy (Belgique), le Travers (Bruxelles), conservatoire de Ghangzhou (Chine)...
discographie "jazz, musiques improvisées" : Loris Binot 7tet "Objet de jazz" 1999, Loris Binot 5tet "Territoires" 2002, "Le bleu le noir" 2004, "Sanem".


DEM jazz en contrebasse au Conservatoire National de Région de Metz en 2000.
Entrevue dans le magasine d'information musicale IMPROJAZZ N° 120 novembre 2005.
stage "contrebasse jazz" à Saubrigues-Capbreton en 2009.


Je réunis Maxime Bender (saxophone), Murat Öztürk (piano) et Jean-Marc Robin (batterie) pour mon projet "Laurent Payfert" 4tet en 2011.


lpayfert.wix.com/music

Arnaud Campredon

Batterie • Percussions


Arnaud débute dès son jeune âge les percussions au Conservatoire de Sarrebourg, puis s'oriente vers la batterie à l'adolescence, à l'Institut des Musiques d'Aujourd'hui, puis au Conservatoire de Metz, où il reçoit l'enseignement d'Umberto Pagnini et EricBarret.Très vite il s'intéresse aux rythmes traditionnels des gnawas du Maroc, ce qui l'amène à effectuer un voyage à Fès en 2007, à la rencontre de la musique soufie.Il intègre plusieurs formations lorraines dès 2003,et s'investit plusparticulièrment dans le jazz au sein du Mariette Hélou Quartet depuis 2007.

 

www.myspace.com/campredonarnaud